Comment manger un cupcake ?


Ce gâteau attirant et savoureux demande un certain doigté !
Chaque gourmand a son style et ma foi, votre cupcake est prêt à vous suivre.

Vous êtes classique et vous ne voulez pas vous mettre de la crème ni sur les doigts ni sur les lèvres, alors prenez un petit cuillère et attaquez de front en prenant bien soin de partir du haut pour aller vers le bas, associant ainsi crème et biscuit pour la mise en bouche. Avec cette méthode, à la fin, vous pouvez délicatement racler le papier qui enveloppe le gâteau sur lequel un peu de biscuit reste toujours accroché...Ah, la dernière cuillère...

Vous êtes plutôt bon vivant et direct, pour vous le plaisir n'attend pas. Mais il vous faut d'abord déshabiller le gâteau, lui retirer sa robe de protection avec délicatesse et envie... toute une épreuve.Oui, mais après, quel plaisir que d'enfourner (je ne vois pas d'autre mot) dans votre bouche le cupcake dénudé qui ne demande qu'à exprimer son goût et ses textures mélangées dans un long prolongement gustatif qui vous rend aussitôt heureux. Ah! le bonheur de mordre plusieurs bouchées sublimes, oui mais pas plus de quatre, ce gâteau aime disparaître vite à vos yeux mais il reste longtemps en bouche car il s'y sent bien.. Bien sûr, vous aurez aussi un peu de crème autour de la bouche ou sur les doigts, mais quel bonheur !

Vous êtes plutôt fêtard et inventif, voici un mode de dégustation que je viens de mettre au point. Prenez une coupe pas très profonde et assez évasée, déshabillez le gâteau et renversez le, tête crémeuse en bas et base dénudée vers vous. Prenez alors selon vos goûts, une bouteille de Banyuls, Cognac ou Monbazillac et versez en un demi-verre : mouillez, le cupcake retourné adore cela.Il baigne un peu, il se parfume d'une nouvelle odeur, il s'alcoolise jusqu'à perdre la tête, peut importe il est bon pour passer à la cuillère que vous remplissez de bas en haut avec l'alcool, la crème et le biscuit pour aller en bouche et y faire la fête avec vos papilles.Mais quelle fête ! A la fois gouteuse et sucrée, moelleuse et vaporeuse...vous y reviendrez sûrement.
Et pour que personne ne soit oublié, notamment ceux qui doivent prendre le volant juste après, il est tout à fait recommandé de mettre du jus de fruit sur votre cupcake victime : c'est presque aussi bon que précédemment.

Bonnes dégustations et n'oubliez pas notre prochain rendez vous le 7 mai après-midi à Un zeste et Deux pincées, l'épicerie fine de St Grégoire.

Aucun commentaire: